IoT et FabLab, la convergence de l’innovation technologique

Jeudi 25 février 2016, le FabLab solidaire Jeunes sciences de Tunisie était à l'honneur au Geek Meet.

Mohamed Ali Mortadha DAHMANI, FabLab Manager et Consultant en Robotique et Systèmes Embarqués, a présenté au pulic le concept et les activités du FabLab solidaire, le seule et unique en Tunisie financé par la Fondation Orange.  Le débat était par la suite consacré à l'Internet des objets ou IoT (Internet of Things).

En effet, le FabLab solidaire de Tunisie a été inauguré le mardi 17 novembre 2015, initié par Orange Tunisie et la Fondation Orange et porté par l’Association Jeunes Science de Tunisie (AJST).

Rappelons le concept des FabLabs (laboratoires de fabrication), nés aux Etats-Unis en 1990, sont présents dans le monde entier et sont reliés en réseau. Ils regroupent toute sorte d’outils permettant de passer de l’idée à l’objet. Ouverts à tous, ils offrent la possibilité d’expérimenter, d’apprendre, de fabriquer et de partager les savoir-faire. Une bonne recette pour développer de nouvelles compétences et s’insérer plus facilement, par la suite, sur le marché de l’emploi.

Fidèle à ce modèle, le Fab Lab Jeunes Science de Tunisie rejoint donc le réseau international des Fab Labs qui respectent la Charte du MIT. Les FabLabs Solidaires sont présents dans 9 pays: France, Espagne, Pologne, Slovaquie, Tunisie, Egypte, Sénégal, Madagascar et l’Ile Maurice.

Le Fab Lab solidaire Jeunes Science de Tunisie soutient ainsi l’innovation et met à disposition ses outils à tous les publics : entrepreneurs, chercheurs, designers, élèves, étudiants, artistes, jeunes sans qualifications et/ou sans emploi, bricoleurs ou non…ou simples curieux fascinés par le monde de la création numérique et avec une âme d’inventeur ! Il se veut finalement être un véritable espace de vie et de créativité par le numérique.

Après la présentation du FabLab, M. Mortadha DAHMANI a présenté au public de l’ODC les IoT et leurs avantages multiples, selon lui « Le terme: Internet des Objets ne possède pas encore de définition officielle et partagée, qui s’explique par le fait que l’expression est encore jeune et que le concept est encore en train de se construire ».

D’un point de vue conceptuel, Internet des objets caractérise des objets physiques connectés ayant leur propre identité numérique et capables de communiquer les uns avec les autres. Ce réseau crée en quelque sorte une passerelle entre le monde physique et le monde virtuel.

Ces objets sont déjà présents dans notre vie quotidienne. Les plus connus sont les bracelets qui comptabilisent quotidiennement votre activité sportive, le pèse personne connecté à Internet qui permet de suivre vos courbes de poids ou en ville, les parcmètres que l’on peut recharger à l’aide de son smartphone, des applications qui permettent d’optimiser vos trajets dans les transports en commun par une localisation des bus ou bien encore des lampadaires intelligents qui modifient leur brillance en fonction de la présence de personne, etc.

A la fin de sa présentation, notre invité a abordé certains aspects cruciaux de cette technologie comme la sécurité, la protection de la vie privée et la confiance.

Les participants au Geek Meet ont eu la chance de partager des moments privilégiés avec les membres de l’association jeunes sciences, de prendre part au débat et d’enrichir leurs connaissances dans le domaine des IoT.